Habitat(s), de Laurent Cerciat

Publié par didier le

Nous avons r√©cemment collabor√© avec l’artiste Laurent Cerciat sur son dernier projet, Habitat(s), une sculpture repr√©sentant un arbre, en anamorphose, et compos√©e d’une multitude d’abris pour le vivant (insectes, oiseaux, mammif√®res), √† Saint-Louis de Montferrand, commune de Bordeaux-M√©tropole.

Le travail de Laurent Cerciat questionne notre rapport à la nature, dans l’espace urbain ou rural, et propose de porter un regard nouveau sur l’environnement ordinaire. Ses séries photographiques, sculptures ou installations éphémères, évoquant le monde végétal ou le mettant en scène, invitent le spectateur à expérimenter à son tour des cheminements physiques, visuels ou imaginaires.

Laurent fabrique un abri / fragment d’arbre,
puis le numérote,
et v√©rifie l’alignement sur sa maquette.

Cette cr√©ation plastique est entour√©e d’une vari√©t√© d’autres interventions, Ňďuvres, rencontres, performances sonores et visuelles, propos√©es par une dizaine d’acteurs li√©s √† la biodiversit√©, dans les sciences et les arts, invit√©s par Laurent Cerciat, du printemps √† l’automne 2022.

Parmi ceux-ci, Tous aux abris a apporté à Laurent du conseil avant réalisation, a aidé à la fabrication de quelques abris, et a animé des ateliers autour de cet événement, dans le cadre de la valorisation de la Commande artistique par Bordeaux-Métropole.

Un premier atelier avec les enfants du centre de loisirs de Saint-Louis de Montferrand, en avril (photos © Bordeaux-Métropole) :

On commence par un peu de théorie sur quelques espèces visées
Présentation de quelques réalisations de Tous aux abris!
Un abri √† chrysopes devant un futur h√ītel √† insectes de Laurent
Et les enfants commencent √† garnir l’h√ītel : tiges creuses,
nouées en petits fagots, pour les osmies
planchettes espac√©es pour que s’y cachent les coccinelles
On reste concentr√©, pour ne pas faire √©crouler l’√©chafaudage
Un pot de fleurs renversé, garni de paille, pour les forficules (perce-oreilles)

Puis un deuxième, tout public, sur le thème des chauves-souris (photos © Bordeaux-Métropole) :

Le public est accueilli par un quizz, pour fixer les acquis,
complété par des explications sur les abris et les besoins des chiroptères
Puis un peu de détente avec un puzzle 3D de chauve-souris, à monter sans notice ni exemple
Certaines r√©alisations, tr√®s cr√©atives, interrogent elles aussi notre rapport au vivant ūüėČ
Ensuite on passe √† l’atelier de montage d’abris,
chacun-chacune réalise son nichoir pour repartir avec !
Pour terminer, le jeu “Dans la peau d’une chauve-souris”
ce jeu permet d’exp√©rimenter l’√©cholocation
et de se d√©placer √† l’aveugle, aid√© par des √©metteurs √† ultrasons

L’exposition d’Habitat(s) va durer jusqu’√† fin septembre, d√©but octobre 2022, date √† laquelle les fragments de l’Ňďuvre seront offerts au public pouvant les accueillir comme abris de biodiversit√©. Certains, forc√©ment un peu biscornus, prolongeront par un engagement personnel, chez soi, ce questionnement artistique !

Laurent Cerciat pr√©sentant son Ňďuvre √† la Maison √©cocitoyenne de Bordeaux
L’Ňďuvre in situ, sur une parcelle publique de Saint-Louis de Montferrand
L’arbre, vu depuis le viseur

Si vous habitez la m√©tropole Bordelaise vous pouvez encore r√©server un abri-fragment de l’Ňďuvre Habitat(s)

Merci √† Laurent Cerciat pour cette offre de collaboration, qui donne envie de renouveler l’exp√©rience dans le futur, et merci √† Marion Danthez, pour Bordeaux-M√©tropole, qui donne les moyens de faire sens commun √† nos engagements respectifs !

Catégories : Actus

0 commentaire

Laisser un commentaire

Emplacement de l’avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.