Distributions à Cenon et Floirac

Publié par didier le

200 nouveaux abris à chauves-souris ont été distribués, grâce à l’engagement du GPV (groupement des villes de rive droite), 100 à Cenon, mi-juin, et 100 à Floirac, début juillet. A l”occasion de fêtes de la nature ou de l’été, les habitants remplissant les critères : maison individuelle, façade orientée sud-est, ayant minimum 3m de haut, sans obstacle dessous l’abri, se sont vus délivrer un gîte à chauves-souris par leur ville et notre association.

Distribution à Cenon, lors de la fête du Cypressat

De même, ceux qui ne remplissaient pas ces critères n’ont eu aucune difficulté à repartir bredouilles, reconnaissant que le but est bien de mettre toutes les chances de son côté pour héberger des chauves-souris, et non de posséder un nichoir.

Distribution et montage assisté, pour ceux qui le souhaitent, à Floirac

A Floirac, la distribution s’est enchaînée en 2 heures non-stop, si bien que la totalité des abris disponibles étant pourvus, nous avons pu proposer le jeu “Dans la peau d’une chauve-souris” aux enfants de passage.

Ce jeu permet de compter sur son ouïe pour se déplacer, l’enfant ayant les yeux bandés, à la manière du déplacement des chauves-souris par écholocation.

S’il ne perçoit pas de son : la voie est libre !

L’écholocation sert à la fois de méthode de chasse et de contournement des obstacles : les chauves-souris émettent de petits cris à intervalles réguliers, inaudibles pour l’homme. Les ondes sonores qui sont propagées se répercutent sur les éléments qui les entourent et reviennent vers les chiroptères qui les perçoivent grâce à leurs oreilles. Le cerveau analyse le retour des ondes et permet aux chauves-souris d’obtenir une image mentale du paysage environnant. Plus un objet est proche et plus l’onde revient rapidement.

Dans le jeu proposé, les adultes aident les enfants à trouver leur chemin, en barrant les mauvaises routes par des panneaux en carton. Des émetteurs-récepteurs à ultra-son détectent les obstacles et transmettent le signal à une carte Arduino placée sur la ceinture. La carte traduit le signal à un amplificateur audio qui alimente le casque en bips plus ou moins rapprochés. Ce jeu a été créé par le 8Fablab de la Drôme, puis intégré et légèrement modifié par le L@BX avec Tous aux abris!, à Bordeaux.

Hmmm, la pile semble usée, ll faut être trop prêt de l’obstacle pour le détecter… Elle sera changée avant le prochain tour !

Catégories : Actus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.