Biodiversité et pédagogie

Publié par didier le

La transmission est l’action phare de Tous aux abris!, à travers les ateliers de fabrication ou les distributions d’abris : quand les mains sont occupées, les oreilles sont disponibles ! Notre approche est celle de l’éducation populaire, où chacun apprend de l’autre, et peut transmettre ce qu’il a appris du vivant. (Cf. la jolie définition de l’éducation populaire, par Paulo Freire : Personne n’éduque personne, personne ne s’éduque seul, les Hommes s’éduquent ensemble par l’intermédiaire du monde.)

Pour autant, notre association tisse également des liens avec l’enseignement, qu’il soit public ou privé. En 3 ans d’existence, nos thématiques ont intéressé un panel qui va de la maternelle au Master 2. Nous revenons ici sur ces expériences, accompagnements et partenariats.


1/ Les visites guidées : PLATAU et son approche de la Transition (économie circulaire, low tech pour l’agriculture urbaine et la biodiversité) a accueilli les étudiants d’AgroParisTech, les élèves ingénieurs d’ESME Sudria, dernièrement les élèves en M2 de l’ESSEC, mais aussi une classe CE1 de l’école élémentaire Charles Martin.


2/ Les projets tutorés : Tous aux abris! (tuteur) et PLATAU ont accompagné 12 élèves ingénieurs de l’ESME Sudria dans l’étude et la réalisation de 5 projets “low tech”, en 2020. Malheureusement, le Covid-19 a bouleversé le planning prévisionnel, et le suivi en distanciel n’a pu permettre la concrétisation de ces projets, chaque élève étant bloqué chez lui. Une présentation des travaux en visioconférence a permis de mesurer les avancées des groupes.
– En avril 2020, des élèves de Master 1 UX à l’ECV Digital ont étudié la plateforme “Hôtes de biodiversité” conçue par Tous aux abris!, puis ont restitué leur travail critique lors d’une visioconférence.
– En mars 2021, l’école supérieure MJM Graphic Design a monté un partenariat avec Tous aux abris! sur un clip de présentation réalisé par les étudiants de 4e année (Master 1) en motion design.
– En mai 2021, une étudiante en 5e année (M2) de l’école supérieure ISCOM Bordeaux, Audrey Fontaine-Blot, a réalisé un film de présentation de Tous aux abris!, dans le cadre d’un partenariat avec la Ville de Bordeaux pour le Prix des jeunes associations. Nous en reparlerons bientôt…
– De septembre à décembre 2021, Tous aux abris! suivra un groupe d’étudiants en Master 2 Ecologie humaine de l’ENSEGID (université Bordeaux Montaigne), sur un projet tutoré lié aux sciences participatives.


3/ Les ateliers : Tous aux abris! est intervenu en collège à Bordeaux, lors d’une thématique sur la vie nocturne, et en 2021 dans 2 écoles primaires de Blanquefort, lors du Festival de la nature. 6 classes de près de 30 élèves chaque ont fabriqué des nichoirs à chauves-souris, monté des puzzles 3D et joué à l’expérimentation de l’écholocation, au sortir du confinement en mai.

– En péri-scolaire, Tous aux abris! a organisé fin avril 2021 un atelier/animation avec les élèves et parents de la maternelle Point du Jour à Bordeaux, autour d’un montage d’abris à papillons, à coccinelles et à chrysopes. L’initiation à l’usage de la visseuse a été très bien suivie par ces enfants de 5 à 6 ans !

Enfants et parents assemblent les abris à insectes
Un bout de chou concentré sur l’action de visser
Au premier plan : l’abri à coccinelles
L’intérieur de l’abri à chrysopes et forficules sera garni de paille
Une branche morte sera installée dans l’abri à papillons
Après plusieurs couches d’huile de lin, pose des abris dans un arbre
Les abris sont aussi là pour rappeler aux enfants de prendre soin du vivant
Coccinelles et chrysopes : les deux prédatrices de pucerons !
Les abris sont installés tout près d’un carré de terre cultivée


4/ Les stages : En 2020, nous avons accueilli Fabien Bouvret, d’AgroParisTech, pour un stage de 6 mois sur l’agriculture urbaine au sein de PLATAU. Au cours de ce stage, Fabien aura entre autres piloté le projet des Tomates déconfinées, une action de PLATAU sur la résilience alimentaire locale. Fabien fait aujourd’hui partie de PLATAU, comme membre actif.

– En avril 2021, Tous aux abris! a accueilli Emma Marinho, en L3 Sciences de la biodiversité, à l’université de Lyon 1. Emma a grandement aidé notre association dans la recherche documentaire et la rédaction de supports d’information (kakemonos, quizz, notices…), le développement d’animations ludo-pédagogiques (sur le cycle de vie des papillons, adapté aux élèves de maternelle). De son côté, Tous aux abris! a apporté à Emma un tutorat étendu, avec la réalisation des supports pédagogiques dont elle avait besoin, dessinés puis construits sur mesure !

La CNC découpe les puzzles
Les pièces des puzzles, cachées, seront à retrouver puis à monter par les enfants de l’école maternelle
La CNC découpe le 2e jeu conçu par Emma
Emma s’initie à la ponceuse à bande
pose de feutrine autour des creux
L’arrière du 2e jeu. Les pattes s’emboîtent et se replient
L’animation d’Emma porte sur les différents types de papillons et de fleurs sur lesquelles ils pondent, pour alimenter leur progéniture


– En juin 2021, nous avons accueilli Matthias, élève de seconde au lycée Grand-Lebrun à Bordeaux, pendant une semaine, pour un stage de prototypage (mangeoire à écureuil). Matthias aura appris, dans l’ordre, à :

  1. étudier l’existant, sur internet (tutoriels, films…), pour en faire une synthèse
  2. en tirer un premier prototype personnel, dessiné à la main
  3. mettre des cotes sur chaque pièce, corriger les mesures
  4. utiliser une scie radiale pour découper les pièces
  5. assembler ce premier prototype, puis :
Le premier prototype réalisé par Matthias
  1. voir ce qui peut être amélioré (poids du toit, hauteur, socle)
  2. dessiner sur un logiciel (Adobe Illustrator) les nouvelles pièces
  3. transposer le dessin vectoriel dans un logiciel de conception sur machine
  4. ajouter les infos de 3e dimension (profondeur : axe Z)
  5. exporter le code machine pour la découpe sur CNC
  6. assembler ce deuxième prototype, plus finalisé (trous de vis inclus)
  7. rédiger la notice de montage et les conseils de pose !

Ce travail aura été possible grâce à une réelle envie et concentration constante du stagiaire, et par une disponibilité à temps plein de son maître de stage, lui permettant ainsi d’atteindre son objectif…

La machine exécute le code : fascinant !
Et voici la deuxième mangeoire finalisée !

Matthias est reparti ravi de cette semaine de formation, avec pour mission de protéger le bois de sa mangeoire (brou de noix, huile de lin), puis de l’installer dans un parc où viennent les écureuils, afin de faire un test en situation ! Nous attendons le verdict de l’expérience utilisateur des écureuils 😉

Catégories : Actus

1 commentaire

sabrina · 14 juillet 2021 à 7 h 05 min

On perçoit la richesse qui est transmise, c’est typiquement le genre d’activité qui mériterait les moyens de se développer. C’est grâce à des initiatives et des passions comme celle de Didier qu’on encourage la prise de conscience de la protection du vivant comme enjeux de la biodiversité. bravo !

Répondre à sabrina Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.